Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

06 février 2007

La phytothérapie malade de ses excès

"Le commerce lucratif de la phytothérapie est en train       de scier la branche sur laquelle il est assis. De nouvelles études       montrent qu'une récolte sans discernement pour alimenter la demande       croissante de médicaments à base de plantes pourrait faire       disparaître jusqu'à un cinquième des espèces       actuellement utilisées par la médecine naturelle. Cette dangereuse       tendance représente un risque pour la santé de millions de       personnes dans les pays en développement et une menace pour ceux       qui vivent de ce commerce.

      La plupart des habitants du globe utilisent quotidiennement les plantes       pour se soigner et dans certains pays la santé de 80 % de la population       en dépend. Ce sont des communautés pauvres qui récoltent       nombre de ces plantes. Malgré des demandes auprès des industriels       du secteur pour qu'ils investissent davantage dans leur culture, les deux       tiers environ des 50 000 plantes médicinales utilisées sont       encore récoltées à l'état sauvage et, d'après       une nouvelle étude, 4 000 à 10 000 d'entre elles seraient       en voie de disparition.
      Le rapport de Alan Hamilton, spécialiste des plantes au WWF, révèle       que le marché des médicaments à base de plantes en       Amérique du Nord et en Europe a augmenté d'environ 10 % par       an ces dix dernières années et que le marché mondial       représenterait aujourd'hui au moins 16,5 milliards d'euros. Une autre       étude publiée par le groupe de conservation de la nature Plantlife       International accuse l'industrie phytosanitaire de ne pas assurer la durabilité       de ses ressources. Elle affirme que 11 des 16 sociétés spécialisées       dans les plantes au Royaume-Uni vendent exclusivement des plantes de cueillette       et que les cinq autres n'en cultivent qu'une faible proportion.
      Le problème est aggravé par les caprices du marché       de ces médicaments, toujours croissant au Nord d'après les       experts, car ces remèdes passent rapidement de mode. Ce qui n'incite       guère à la production durable des plantes médicinales.       Le rapport Plantlife propose l'introduction d'un label pour identifier les       produits obtenus selon les principes d'une production durable."

Bulletin d'information Spore n°111 juin 2004 Information pour le développement agricole des pays ACP

Où en est-on aujourd'HUI ?

 

logospore

Spore est le magazine bimestriel du Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA) – ACP-UE. Le CTA est régi par les Accords de Cotonou entre le groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union  européenne.

Ce magazine est intégralement disponible sur le net ICI, on y trouve des actualités fort intéressantes, y compris sur les tentatives de cultures OGM dans ces pays...On peut s'abonner pour recevoir par mail le résumé du magazine lors de sa parution...

Posté par Blue à 10:31 - Soins naturels - Commentaires [26] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci pour ce lien fort intéressant que je viens de découvrir grâce à toi Blue ;o)

    Posté par Pescalune, 06 février 2007 à 11:07
  • C'est impressionnant ce que tu nous décris...
    Quelque part, je me trouve un peu comme face à l'écologie... Que faire? Mes tisanes viennent de plantes cultivées par mes soins, ok. Que faire de plus?

    Posté par Anne, 06 février 2007 à 11:34
  • Effectivement consommer local autant que faire se peut, avoir conscience des dégâts que nos comportements d'habitants des pays riches occasionnent aux pays plus pauvres...C'est le plus important...

    Posté par bluetansy, 06 février 2007 à 12:45
  • C'est difficile ces équilibres nord-sud. La bonne volonté seule ne suffit pas.
    Merci pour ce lien sur SPORE que je vais lire un de ces jours.

    Et pour l'anecdote, je suis née à Cotonou. C'est émouvant pour moi de lire ce nom ici!

    Posté par michele, 06 février 2007 à 21:59
  • Très intéressante cette revue, merci pour cette ouverture. Consommer "naturel" n'est pas si simple que l'on pourrait le penser. J'avoue que je n'avais pa vraiment réfléchi au problème de ce point de vue là. Des infos aussi concrètes ça aide. Merci

    Posté par Christine, 06 février 2007 à 22:23
  • est ce que l'aromathérapie est une branche de la phytothérapie ? car outre notre consommation de tisanes, la consommation d'he doit être bien pire pour les plantes... car je crois que les quantités de plantes necessaires pour produire 1ml d'HE sont vraiment bien plus énormes non?
    mes parents ont toujours soignés les "petits" bobos par des plantes qui poussaient dans le jardin... (ou pas loin) sans pour autant utiliser ni HE, ni même plante exotiques (exepté pour le citron )

    Posté par Flo, 07 février 2007 à 11:54
  • Oui bien sûr, la question se pose pour des HE comm ele bois de rose (à mon sens faux problème car l'HE doit être faite à partir des restes de l'industrie du bois, et c'est celle là qui fait mal), ou par exemple pour certaines plantes malgaches qui sotn devenues soudain en vogue...D'où l'intérêt d'avoir affaire à des vendeurs "écolo-conscients"...Une bonne part des plantes à HE provient malgré tout de cultures et donc là, pas de souci (encore qu'il faut être sûr que cette culture ne soit pas destructrice d'autre chose ou faite au profit d'une culture vivrière locale...).

    Posté par bluetansy, 07 février 2007 à 14:48
  • Fort intéressant en effet et c'est bien là tout le problème qui rejaillit à chaque fois qu'un business est lucratif, le fait que cela touche ce qui à la base était écolo est perturbant. Cela me conforte dans l'idée de faire pousser mes petites plantes dans un jardin potager...je me pose aussi la question souvent, nous sommes de plus en plus intéressé(e)s par des plantes dites "exotiques", ne serait-il pas judicieux de revenir à nos bons vieux classiques (olive, lavande, souci, thym...)?

    Posté par Neroli, 08 février 2007 à 15:46
  • C'est un gros dilemme, car d'un côté , c'est plus logique et cela ne consomme pas de carburant pour les farie venir, mais de l'autre côté, une exploitation judicieuse des ressources non ligneuses des forêts de pays en voie de développement peut permettre d'assurer l'économie de ces régions sans destruction massive avec au contraire, un entretien, des plantations raisonnées, etc.
    J'explique...Abattre un arbre pour vendre du bois exotique (ressource ligneuse) aux riches du Nord, c'est beurk...utiliser les noix de cet arbre pour faire une huile (ressource non ligneuse) qu'on va vendre à ces mêmes riches du Nord, pratiquer uen cueillette encadrée d'une plante (ressource non ligneuse) intéressante en veillant à sa reproduction, et au passage entretenir la forêt, replanter les espèces en danger parce qu'elles présentent un intérêt économique...C'est plus pareil, c'est plutôt bien...Si ces riches du Nord se remettent à l'huile d'olive (encore que la production n'y suffirait pas...) et au thym, paf on se remet à abattre des arbres pour vendre du bois pour survivre...

    C'est pas simple tout ça...

    Posté par bluetansy, 08 février 2007 à 19:55
  • Très complexe effectivement. Hier j'étais avec deux amis péruviens ingénieurs forestiers. Ils ont travaillé pour pas mal de trucs mais ils sont depuis un an et demi dans la récolte de camu-camu (amazonie) vendu au japon pour en faire des boissons et compléments alimentaires riches en vit C. J'ai lancé la conversation sur ton article blue, car je me rends compte, à force d'écouter leur récit que le problème est vraiment complexe en Amazonie. Il n'y a pas seulemenyt les gros méchants de l'occident, il y a aussi les dures réalités de la jungle qui participent à sa destruction. On a parlé plusieurs heures et on a fini en disant qu'on remettrait ça bientôt. Ils étaient enchantés de pouvoir mettre en ordre leurs idées et développer ce thème. Je vous ferai un retour si nos futures conversations sont plus productives.

    Posté par malegria, 08 février 2007 à 20:52
  • Oui oui oui...Je pense souvent à toi quand je lis toutes ces infos sur les forêts amazoniennes...

    Posté par bluetansy, 09 février 2007 à 01:14
  • En effet, c'est bien trite tout ça.
    Ce qui pose problème avec les huiles essetielles aussi, c'est qu'il faut en effet plusieurs tonnes de plante fraiche pour produire quelques kilos de produit fini. Alors si l'engouement pour l'aromathérapie s'accentue encore, il y aura de plus en plus de champs cultivés, donc de déforestation...sans parler des plantes sauvages qui seront cueillies dans leur milieu naturel!

    Après on a tendance à cracher sur les molécules synthétiques, on préfère bien sur le naturel. Mais il est parfois préférable de privilégier la chimie pour préserver l'environnement, en tout cas dans le domaine des médicaments.

    Il est vrai que consommer local et de saison est une bonne solution, qui déjà fait vivre les producteurs locaux (qui bien souvent ne roulent pas sur l'or), mais cela évite aussi d'utiliser des tonnes de carburants pour le transport des produits exotiques.

    Pas si simple l'écologie hein!

    Posté par So, 09 février 2007 à 12:04
  • à te lire, on a de + en + envie de cultiver davantage ses propres plantes. C'est alarmant et on se sent impuissant, trop peu de personnes se sentent concernées et surtout souhaitent vraiment s'impliquer...parler, en parler, ça peut faire avancer l'info.....et la prise de conscience.

    Posté par Val, 09 février 2007 à 13:11
  • Blue,

    Suite à notre discussion sur LPM, je remets les liens ici

    Voilà les 14 espèces prioritaires d'après le groupe de lIUCN spécialisé dans les plantes médicinales
    http://www.iucn.org/themes/ssc/sgs/mpsg/main/conservation.html

    Et d'après http://www.unitedplantsavers.org/UpS_At_Risk_List.html

    Citation:
    “At-Risk” List

    *American Ginseng - Panax quinquefolius
    *Black Cohosh - Actaea racemosa (Cimicifuga)
    *Bloodroot - Sanguinaria canadensis
    *Blue Cohosh - Caulophyllum thalictroides
    *Echinacea - Echinacea spp.
    *Eyebright - Euphrasia spp.
    *False Unicorn Root - Chamaelirium luteum
    Goldenseal - Hydrastis canadensis
    * Lady’s Slipper Orchid - Cypripedium spp.
    *Lomatium - Lomatium dissectum
    *Osha - Ligusticum porteri, L. spp.
    *Peyote - Lophophora williamsii
    *Slippery Elm - Ulmus rubra
    *Sundew - Drosera spp.
    *Trillium, Beth Root -Trillium spp.
    *True Unicorn - Aletris farinosa
    *Venus’ Fly Trap - Dionaea muscipula
    *Virginina Snakeroot - Aristolochia serpentaria
    *Wild Yam - Dioscorea villosa, D. spp.

    “To-Watch” List

    * Arnica - Arnica spp.
    * Butterfly Weed - Asclepias tuberosa
    * Cascara Sagrada - Frangula purshiana (Rhamnus)
    * Chaparro - Casatela emoryi
    * Elephant Tree - Bursera microphylla
    * Gentian - Gentiana spp.
    * Goldthread - Coptis spp.
    * Kava Kava - Piper methysticum (Hawaii only)
    * Lobelia - Lobelia spp.
    * Maidenhair Fern - Adiantum pendatum
    * Mayapple - Podophyllum peltatum
    * Oregon Grape - Mahonia spp.
    * Partridge Berry - Mitchella repens
    * Pink Root - Spigelia marilandica
    * Pipsissewa - Chimaphila umbellata
    * Spikenard - Aralia racemosa, A. californica
    * Stone Root - Collinsonia canadensis
    * Stream Orchid - Epipactis gigantea
    * Turkey Corn - Dicentra canadensis
    * White Sage - Salvia apiana
    * Wild Indigo - Baptisia tinctoria
    * Yerba Mansa - Anemopsis californica

    Posté par Raffa, 09 février 2007 à 15:33
  • C'est marrant, j'ai cherché les noms vernaculaires des premières plantes de ta liste et je ne trouve que des plantes nord-américaines...et je ne trouve pas dans cette liste des plantes qui me semblaient menacées...

    Merci !

    Posté par bluetansy, 09 février 2007 à 16:52
  • Ce n'était pas une impression, cetet liste est établie par un organisme concernant la protection des plantes d'Amérique du Nord : United Plant Savers' mission is to protect native medicinal plants of the United States and Canada and their native habitat while ensuring an abundant renewable supply of medicinal plants for generations to come.

    Si tu trouves une liste mondiale, ce serait génial...

    Posté par bluetansy, 09 février 2007 à 16:53
  • La première liste (celle des 14 plantes de l'iucn, suivre le 1er lien) est mondiale. J'ai lu sur leur site ils étaient en train d'élaborer une liste de 50 plantes mais leur site me semble peu actif depuis 2002 :/

    Posté par Raffa, 09 février 2007 à 17:29
  • Oui, je parle de la deuxième, que tu cites in extenso, j'ai vérifié, celle ci est mord américaine...
    En conclusion de nos recherches à toutes les deux, aucune liste complète, pratique, dispo avec les noms vernaculaires (même en anglais) et concernant les plantes à usage médicinale, pharmaceutique ou de compléments alimentaires, ne semble dispo sur le web...

    Posté par bluetansy, 09 février 2007 à 20:08
  • Non mais avec ce que j'ai mis sur LPM (les liste cites de 2002 + compléments de 2004, 2005, 2006) y'a moyen d'en faire une...

    Il doit sûrement bien y avoir qqn qui l'a fait... Sinon y'a plus qu'à

    Posté par Raffa, 09 février 2007 à 20:16
  • Bon après manger ça va tjs mieux

    J'ai trouvé la liste des plantes CITES annexes I à III actualisées en 2005... alors d'accord y'a toutes les plantes... mais y'a un MED à côté de chaque plantes médicinales Ce qui est tout de même plus pratique que les autres listes... masi elle ne date que de 2005.

    http://www.bvet.admin.ch/handel/01800/index.html?lang=fr&download=01126_fr.pdf

    Posté par Raffa, 09 février 2007 à 20:54
  • Hihi je sens que notre Blue nationale va s'y coller, après le calculateur de savons! C'est un nouveau défi pour toi Blue!

    Posté par So, 09 février 2007 à 22:07
  • Bah, il y en a d'autres qui peuvent bosser hein...Au fait en aprlant de calculateur, faudra que ej emttre la nouvelle version ici...avec tout plein d'huiles, les noms latins anglais allemands et français, si, si...

    Posté par bluetansy, 11 février 2007 à 00:46
  • je te souhaite une Bonne journée en passant...

    Posté par Val, 13 février 2007 à 12:48
  • Merci...J'ai plein de choses à mettre ici mais plein de chsoes à faire aussi et un petit capital énergie...

    Posté par bluetansy, 13 février 2007 à 23:49
  • Hello, Blue,

    grand merci d'aborder ce sujet qui me tient tant à cœur, car nous sommes au centre d'un vrai sac de nœuds.

    -Consommer local n'est pas la panacée … les plantes indigènes sauvages européennes sont aussi en danger si trop de cueillette. C'est le cas de certaines lavandes littéralement ratissées par exemple. D'où l'importance capitale d'assocations comme Simples au cahier de charges très rigoureux pour les cueillettes.

    -ne pas jeter la pierre uniquement à l'Occident. Pour avoir discuté par exemple avec Aline Mercan, anthropologue et médecin qui travaille au Tibet, j'ai appris que des dizaines d'espèces de plantes médicinales y disparaissaient chaque année… à cause des Chinois qui viennent tout rafler sans état d'âme.

    -l'exploitation des ressources naturelles comme les plantes de cueillette est souvent une ressource non négligeable de revenus pour des paysans pauvres. Le hic, c'est que la valeur ajoutée (donc la monnaie… ) vient surtout de la transformation et du conditionnement, opérations pas toujours effectuées par eux, notamment en raison des normes de contrôle occidentales. (Certifier coûte cher, conditionner correctement aussi… )
    Et ne parlons meme pas des épices… le prix d'un kilo de poivre noir à la production est dérisoire. Je viens par exemple d'acheter en inde, -à un petit grossiste, qui avait déjà ses marges- du très bon poivre noir à … moins de 4 euros le kilo.

    -en essayant de privilégier systématiqueemnt les produits et les HE biologiques, en général élaborés avec un minimum de conscience écolo, on limite -meme très modestement je le reconnais- un peu les dégats.

    l'engouement généralisé pour la médecine verte doit faire réflechir sérieusement.
    bises V.

    Posté par venezia, 20 février 2007 à 07:14
  • Encore un excès dans notre planète ! j'apprécie beaucoup tout ce travail d'érudition et déplore qu'aucun domaine où l'homme met son "grain de sel" ne soit épargné

    Posté par bbk, 09 juin 2007 à 17:48

Poster un commentaire