Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

01 février 2008

Les labels bio en cosmétique – Le pourcentage d’ingrédients bio- 3.1 Cosmebio 1ère partie

Vous vous souvenez ? Nature et Progrès, BDIH... Chartes simples, listes claires... Passons à Cosmébio... Préparez l'huile essentielle de lavande, va y en avoir besoin...

illus_home

Là, les choses se compliquent quelque peu…

Qu’est ce que Cosmébio ?

Cosmébio est l'Association Professionnelle Française de la Cosmétique Ecologique et Biologique qui regroupe l'ensemble des acteurs de la filière :

  • fournisseurs de matières premières et d'ingrédients,
  • fabricants à façon,
  • laboratoires cosmétiques,
  • distributeurs

L’ensemble de ces acteurs est engagé dans la cosmétique naturelle et biologique.
Pour pouvoir être adhérent et utiliser les logos propres à la Cosmétique Ecologique et Biologique, il faut, en effet, avoir reçu la certification d’un organisme de contrôle indépendant. La certification repose sur un cahier des charges strict (charte Cosmébio), déposé au Ministère de l'Industrie en 2003. Cosmébio garantit le respect de ce cahier des charges en contrôlant la validité des licences et certificats.

http://www.cosmebio.org/10-presentation.php

La charte Cosmébio donne possibilité d’apposer 2 labels différents sur les produits :

Le label « Cosmétique Bio » et le label « Cosmétique Eco ».

Que recouvrent ces 2 labels ?

illus_label_bio_charte_fr

Légende BIO = ingrédients issus de l’agriculture biologique
NAT = ingrédients naturels ou d'origine naturelle, dont ingrédients certifiables et non certifiables (ex : eau, minéraux)
Un produit cosmétique Bio peut contenir une quantité infime de produits synthétiques (conservateurs autorisés nécessaires à la protection du produit)

Naturel… Bio : quelques explications

Un ingrédient « BIO » est un ingrédient naturel, végétal ou issu de la production animale (exemple : miel) qui peut être certifié selon les règles de production de l’agriculture biologique.

 

Certains ingrédients dits « naturels » ne peuvent être issus de l’agriculture biologique, comme :
- Les ingrédients d’origine naturelle puisqu’ils ont subi une transformation douce (type hydrolyse, condensation, hydrogénation…)
- Les ingrédients naturels qui ne sont pas d’origine végétale ou animale (comme un ingrédient d’origine minérale, marine ou bien comme l’eau).

* Selon la catégorie de produits (crèmes de soin, capillaires, maquillage), la proportion d’ingrédients pouvant être certifiée est variable. Ceci est en grande partie lié à la proportion d’eau de la formule.. Le minimum de Bio sur le total de la formule est de 10 et cela peut aller jusqu’à 100% de bio, pour de nombreux produits certifiés dans la catégorie des soins.

illus_label_ecoLe label ECO de la Charte Cosmébio

Un produit du label Eco contient au minimum 50% d'ingrédients biologiques sur le total des ingrédients végétaux, et au minimum 5% d'ingrédients biologiques sur le total.

http://www.cosmebio.org/produit-bio-04.php

En résumé…

Cosmébio Bio = au moins 10% du total des ingrédients est bio…

Cosmébio Eco= au moins 5% d'ingrédients biologiques sur le total (pour le reste comme le « montant » des ingrédients végétaux n’est pas connu à la lecture d’une étiquette…Je vois pas comment on peut en apprendre quelque chose…

Nature et Progrès et BDIH étaient plein de bonnes intentions à défaut de fournir des chiffres... Là, les chiffress y sont... Beaucoup trop petits riquiquis à mon goût...

Bon... Reste à découvrir qui certifie ces deux labels et à avoir un peu plus de précisions sur les composants autorisés...Particulièrement les conservateurs... La suite au prochain numéro...

Posté par Blue à 23:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Rhooo 10% mais c'est rien du tout !!
    Et après on s'étonne que des marques de grandes surfaces fassent du bio ...

    Posté par ticha, 02 février 2008 à 08:50
  • Je viens de regarder le contenu de ta bibliothèque et je ne vois pas "La vérité sur les cosmétiques naturels" de Rita Stiens. Elle y explique justement tout cela. Mais merci pour toutes celles qui ne pourront lire ce livre...
    En ce qui concerne Cosmébio elle note justement :
    "Il est toujours possible, pour un laboratoire non-adhérent à Cosmébio de faire certifier ses produits sous le label "Ecocert"du coup ce dernier devient à la fois organisme de certification et marque de qualité. Donc juge et partie".
    Pour ma part j'ai trouvé que tout cela ressemblait un peu à une jungle !

    Posté par Jeanne-Marie, 02 février 2008 à 08:51
  • Ma bibliothèque n'est plus du tout du tout à jour...
    Et oui c'est une jungle... J'ai encore un ou deux articles à écrire sur Cosmébio...


    Blue

    Posté par Blue, 02 février 2008 à 14:02
  • Ces pourcentages permettent effectivement à Cosmebio et Cosmeco de faire le plein de marques et de gagner des sous.
    Serait-ce l'eau la fautive?

    Sans elle, les formules passent haut la main les labels les plus stricts et avec elle, tout est possible puisque Cosmebio et Cosmeco existent!

    Mais je dis tout de même, vive l'eau si difficile à classer et dont nous ne saurons nous passer, nous qui cherchons la crème parfaite.

    J'attend la suite avec délectation.
    Merci Blue.

    Posté par michele, 03 février 2008 à 21:55

Poster un commentaire