Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

01 février 2008

Les labels bio en cosmétique – l’exemple des conservateurs, l'origine des ingrédients - 1.Nature et Progrès

Besoin d'un petit peu de mise au point pour s'y retrouvé dans ces sigles et comprendre exactement ce qu'ils impliquent... Vous verrez qu'au bout du compte, rien ne vous dispense de la lecture attentive des étiquettes, même si ce premier label décortiqué me semble assez protecteur.

bandeau_nature_progres_2

Qu’est ce que Nature et Progrès ?

Nature & Progrès
une association de consommateurs et de professionnels unis dans un même mouvement

 

  • pour une agriculture biologique respectueuse des hommes, des animaux, des plantes et de la planète.
  • pour une agriculture biologique biodiversifiée seule capable de satisfaire le plaisir des saveurs et de garantir la santé.
  • pour une agriculture biologique qui préserve le tissu rural et le métier de paysan en le revalorisant.
  • pour une agriculture biologique qui soutient les savoirs faire et les semences paysannes.
  • pour une agriculture biologique, éthique et rigoureuse, sans complaisance avec l’économie de marché.

http://www.natureetprogres.org/nature_et_progres/natureetprogres.html

logo_nature_progres_longQue garantit l’apposition du label Nature et Progrès sur un produit cosmétique ?

La réponse est dans leur charte spécifique librement téléchargeable :

http://www.natureetprogres.org/producteurs/cahier_des_charges.html

Les contrôles sont effectués soit par des membres de l’association, soit par des sociétés mandatées.

En ce qui concerne les conservateurs agréés dans les produits cosmétiques, une liste positive, simple, claire et nette :
Les parabènes, séquestrants , phosphates oxydes toxiques, la vitamine E et C de synthèse et les huiles essentielles de synthèse sont interdites.
Seuls les conservateurs non toxiques d'origine naturelle extraits sans solvants  synthétiques et substances toxiques sont autorisés :

• Extraits de propolis

• Tanin

• Huiles essentielles

• extraits de plantes

• Vitamine E et C naturelle

• Acide sorbique, acide déhydroacétique

REMARQUE : Contrairement à d’autres cahiers des charges européens de cosmétique naturelle, aucune  dérogation n’est accordée pour les conservateurs (type parabène) et antioxydants de synthèse.

L’origine des ingrédients

Les ingrédients végétaux

Les ingrédients utilisés doivent être en priorité sous mention N&P. A défaut, sous mention Simples, Déméter  ou certifiés AB selon le règlement CEE 2092/91.

Les récoltes de plantes sauvages sont autorisées si conformes au cahier des charges N&P.

Les approvisionnement doivent répondre au critère du commerce équitable.

Les liposomes sont interdits.

Les ingrédients animaux

Les matières premières d’origine animales sont interdites sauf les produits de la ruche, les produits lactés, les ovo produits et la lanoline (si exempte de nickel) sous mention N&P ou AB.

Les produits de la mer sont autorisés sous réserve de leur innocuité pour la santé du consommateur. La récolte sauvage respecte les dispositions évoquées plus haut.

Ne sont autorisées que les matières minérales dont l'extraction n’engendre pas de pollution ni de dégradation du paysage.

Les colorants, parfums, antioxydants, émollients, huiles et graisses, silicones, paraffine et autres ingrédients d’origine pétrochimique sont interdits.

Les ingrédients d’origine naturelle issus de Culture in vitro, de clonage ainsi que par fermentations de micro-organismes sont autorisés. Les OGM sont interdits.

Je vous laisse le soin de lire la suite…

Ah non, un dernier paragraphe pour la route, parce que c’est un sujet qui me tient à cœur…

Emulsifiants / Tensioactifs

La Lécithine, la famille des glycols et l’adjonction d'oxyde d'éthylène sont interdits.

Seuls les tensio actifs obtenus par réactions simples sont autorisés :

• Esters d'acides aminés végétaux

• Esters d'alcool gras

• Alcool cétyl-stéarique

• Cocoyl glutamate

• APG

• Cocobétaïne

C’est pour moi la charte la plus restrictive, mentionnant clairement ce qui est interdit et ce qui est autorisé.

Vous pouvez les joindre facilement par téléphone, je l’ai d’ailleurs fait pour connaître leur mode de contrôle.

Comme pour l’ensemble des labels, mon seul regret est l’absence d’un organisme certificateur institutionnel, totalement indépendant des labels contrôlés.

Posté par Blue à 15:29 - Soins naturels - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci Blue pour cet article.
    J'ai regardé attentivement la liste des fabricants de cosmétiques qui adhèrent à la charte "Nature et Progrès" et je me demande s'il est possible que ce label ne s'applique qu'à une partie de la gamme.

    Je m'explique: certaines marques ne font que des cosmétiques très simples: HV + HE pour lesquels il est aisé d'éviter les ingrédients qui poseraient problème.

    D'autres comme Florame par exemple, vendent à la fois des produits purs (HE, HV bio) mais aussi des produits bien plus élaborés (savons à la soude, savons liquides, émulsions à conserver etc.) dans lesquels c'est tout de suite plus problématique.

    Est-il possible que le label N&P ne s'applique pas pour certains de ses produits alors que Florame fait partie des adhérents?

    Et si oui, il est alors très simple de mettre en avant ce logo en cosntruisant sa gamme.

    Je t'avoue que j'ai un peu de mal avec les logos mais il faut bien qu'ils existent pour que le consommateur s'y retrouve ... un peu.

    Posté par michele, 01 février 2008 à 19:02
  • Zut, c'est le genre de question que j'aurais pu leur poser pendant que je les avais au bout du fil...

    Bah, t'as pas fini de grincer des dents avec Cosmébio... J'avais quasi finimon article et Word n'a tout bouffé quand j'ai voulu sauvagarder... Plus qu'à tout refaire... Mais c'est le souk je te garantis...

    Blue

    Posté par Blue, 01 février 2008 à 19:26
  • Ce qu'il faudrait rajouter Blue, c'est que les trois labels bio dont tu parles n'apposent leurs logos que sur un produit et non pas la marque entière, c'est à dire que cela se fait produit par produit

    J'ai lu quelque part qu'une nouvelle association était en train de monter son label afin que se soit la marque entière qui soit labellisé et alors là on va droit à toutes les dérives ...

    Posté par ticha, 02 février 2008 à 08:59
  • C'était la question de Michèle juste au dessus... Tu as un texte pour que je rajoute ça avec une référence Ticha ?

    Si apposer le nouveau label oblige toute la marque à respecter les mêmes critères, cela ne me dérange pas, je trouve ça même mieux pour eux que de monter plein de dossiers coûteux...Juste les contrôles doivent être effectifs sur les différents produits. Et surtout par un organisme indépendant et non rémunéré à l'acte.

    Blue

    Posté par Blue, 02 février 2008 à 14:05
  • articles très interessants...

    Articles très intéressants...merci beaucoup. C'est vrai je trouve que c'est la base de savoir cela quand on veut acheter de la cosméto bio. Merci encore, tes articles sont très clairs et j'ai appris des trucs ce soir!!

    Plein de sourires

    Pauline

    Posté par pauline, 08 avril 2008 à 22:35

Poster un commentaire