Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

27 octobre 2006

Des goûts et des odeurs...

gomboQuand j'étais petite, si je disais en goûtant quelque chose : "Ce n'est pas bon !" Quelqu'un me reprenait en disant "Non, simplement tu n'aimes pas ça..."
Ce quelqu'un, ce n'était pas ma mère qui était plutôt du genre à répondre : "Mais si c'est bon ! Tais toi et mange !"
Je pense que c'était ma grand-mère...

Je me souviens aussi être allée à un  concours de piano, morte de honte avec une jupe grise, des collants bleu roi et un pull vert pomme...J'avais pleuré en découvrant cette association dans mon sac de voyage, avec rien d'autre de "sortable", pleuré encore quand ma prof m'avait dit d'un air ébahi : "Tu n'as que ça à te mettre ?" et bien entendu pleuré encore quand les autres s'étaient moquées...Bien entendu, ma mère trouvait ça très joli...

rainbowJ'ai aussi pesté pendant des mois quand on m'interdisait ado, de porter du noir parce que ''C'est pas une couleur pour les gamines ! C'est la couleur du deuil!"
Peut être pour ça que j'en porte tant aujourd'hui...

Il est un monde invisible où personne ne venait me disputer mes goûts, c'est celui des odeurs...Depuis toujours dotée "d'un nez de chien de chasse", j'ai toujours repéré avant tout le monde le rôti qui commençait à brûler, le brûleur de gaz éteint par un courant d'air, la couche pleine du bébé...Mais j'ai aussi profité plus que d'autres de l'odeur du pain chaud, de l'arôme des fleurs, des senteurs du seringat après l'orage, de l'odeur propre à chaque saison...et du parfum personnel de chaque peau...

Les huiles essentielles, pour moi, ce sont avant tout, des parfums...L'aromathérapie, la "médecine" des odeurs, comme son nom l'indique bien !

Alors que ce soit pour soigner ou a fortiori dans les produits d'hygiène et de toilette, dans les cosmétiques...pas question d'utiliser quelque chose dont je dirais en mettant mon nez dessus : "Ca ne sent pas bon !"

J'ai l'énorme chance, malgré mes nombreuses sinusites, que mon sens de l'odorat se soit très peu émoussé et j'utilise mon nez pour choisir les huiles essentielles qui me conviennent.

Après m'être penchée sur l'aromathérapie énergétique grâce à l'excellent livre de Lydia Bosson, "L'aromathérapie énergétique - Guérir avec l'âme des plantes", Editions Amyris,j'ai découvert que, selon les moments de ma vie, selon mes états d'âme, je ne vais pas être tentée, attirée, par les mêmes huiles essentielles. J'en suis arrivée, inversement, en respirant mes flacons et en repérant les odeurs qui m'attirent à un moment précis, à décrypter un "sentiment" profond que je n'ai pas forcément détecté, verbalisé...Je sais à quel état d'esprit, à quel mal-être, correspondent mon attirance pour le fenouil, pour l'angélique, huiles essentielles dont je ne suis pas du tout fanatique, je sais à quoi correspond une intense envie de géranium ou de néroli...

Aussi, quand, pour plaisanter je parle d'amicale compétition entre les partisans du patchouly et...les autres...Quand je m'ingénie à concevoir un déodorant myrrhe-santal, ce n'est pas dans l'unique but de faire bisquer Venezia, mais surtout pour démontrer que chacun, dans le monde des odeurs, peut, et je dirais, doit, trouver son univers personnel, afin d'être en accord avec soi-même.

sentir

Dans mes boîtes, mes huiles essentielles sont rassemblées selon des familles olfactives qui me sont personnelles, certains flacons naviguent d'ailleurs sans place fixe entre 2 "familles"...j'ai testé des classements plus scientifiques, par famille botanique, pas molécule, ou bien inspirée de l'ayurveda, par dosha ou selon les effets sur les chakras, j'ai même tenté un classement alphabétique selon le nom latin ou français...et j'ai abandonné, car seul ce rangement très personnel me permet de trouver rapiddment les flacons qui m'intéressent...Je n'ai mis là que les HE qui me sont venues à l'esprit, j'ai plus d'une centaine de flacons...il y a aussi le coin de ce que j'appellerais "les odeurs improbables"...où je ne vais à la pêche que quand je m'inspire d'une formule déjà établie...Parfois je vais chercher le flacon et le nez dessus, je me dis : "Ah oui finalement, pourquoi pas..."
Il y a des molécules que je repère au nez, comme le citronnelal ou le salycilate de methyle...

Terreuses, racines : patchouly, angélique, curcuma, vetyvert, gingembre

Sacrées : encens, myrhe, santal, nard, benjoin

Aromatiques : ciste, hélichryse, lentisque pistachier

Anisées : fenouil, anis, badiane

Graines : céleri, cumin, aneth, cardamome

Epicées : cannelle, girofle, muscade, poivre

Rose : rose, bois de rose, géranium, palmarosa

Fleurs blanches : ylang ylang, jasmin, néroli

Herbes aromatiques : romarin, thym, sarriette, origan, sauge, hysope

Azulène : camomille allemande, achillée (millefeuille et Ligurie), ormenis, tanaisie

Conifères : pins, sapins

Citronnées : agrumes, verveine, mélisse, gaïac

Lavande

Boisée : cèdre, santal, gaïac, bois de rose

Citronnellal : citronelle, eucalyptus citronnée, petigrain combawa

Eucalyptus, myrte

Menthes + eucalypus dives

Toniques : épinette noire, litsée citronnée, myrte citronnée, menthe bergamote

Salycilate de methyle : gaulthérie, bouleau

Médicinales : gaulthérie, hélichryse, tea tree

Camphrées : camphre, romarin CT camphre, lavande aspic

Rassurantes : laurier noble, ravensare

Cyprès, genièvre

Marjolaine, basilic

Vert : feuilles de violette, galbanum

Quand je confectionne un remède pour quelqu'un d'autre, et que la personne est présente, je sélectionne les huiles essentielles pouvant convenir à son problème et je lui fais respirer les flacons avant la sélection définitive...
Le pannel des huiles essentielles est suffisant pour que l'on trouve une HE qui convienne olfactivement et qui ait les mêmes propriétés...

Je rêve de suivre des cours d'olfactothérapie...si, si, ça existe...ici par exemple...

Crédits photos :
norightsGumbo - 2002-09-14, Gumbo in Louisiana. Photo libre de droits, trouvée sur PD Photo.org
Rainbow 2, Michele Valentinuz (Italy), Photo libre de droits sous licence Creative Commons trouvée sur le site Openphoto.net
Illustrer sans copiller, c'est possible !

Posté par Blue à 11:26 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je comprends bien ce que tu dis Blue. Petite, je ne mangeais rien sans l'avoir senti, ça ne plaisait pas beaucoup... J'adore le livre de Lydia Bosson. Je n'arrive pas à ouvrir le lien que tu as indiqué mais ça doit être super de suivre ce genre de formation. J'ai plusieurs huiles dont je ne me sers pratiquement jamais car je n'en aime pas l'odeur mais je voudrais avoir toutes celles qui existent... j'aime bien me réfugier dans les odeurs..

    Gros bisous

    Posté par Catherine, 27 octobre 2006 à 12:39
  • J'aime beaucoup ton classement Blue, bien que je ne connaisse pas l'odeur de certaines de tes huiles essentielles.
    Petite, j'étais très douée pour détecter et reconnaître les odeurs, mais je crains que mon odorat ne se soit un peu "émoussé"
    Aujourd'hui, je suis surtout très sensible aux mauvaises odeurs de la ville que j'ai beaucoup de mal à supporter : je retiens souvent ma respiration sans m'en rendre compte...

    Posté par Cyan, 27 octobre 2006 à 13:37
  • Cet article m'a étrangement émue... que de ressemblances, que de petites tristesses à jamais ancrées dans la mémoire... et que de joies aussi, qui se prolongent encore aujourd'hui, et ces odeurs qui me consolent et me transportent m'aident parfois à vivre...

    Posté par lunemalo, 27 octobre 2006 à 13:57
  • Blue, ton classement m'interesse beaucoup, d'autant plus que nous n'avons pas les mêmes goûts olfactifs…
    ainsi pour moi, le patchouli (extrait des feuilles comme tu le sais et non des racines) est dans une catégorie que j'appelerais sous-bois tropical, donc plus humus que racines et où je rangerai le vetyver (qui se presente en radicelles) mais pas le gingembre par exemple…

    il y a autre chose qui me vient aussi à l'esprit -parfois- avec les HE, c'est une couleur. Ainsi pour moi, patchouli, vetyver, angélique,certains conifères, voire laurier noble sont "vert foncé"… meme si ce n'est pas la couleur de l'huile…
    coriandre, cardamome, gingembre… marron clair chaud.

    L'He d'encens, je la "vois" bleu gris…

    je ne sais comment expliquer ça, une sorte de synesthésie

    Posté par venezia, 27 octobre 2006 à 14:11
  • Si Venezia, je vois très bien...Ce n'est pas pour rien que j'ai coloré mes "familles" d'HE...

    Le gingembre est la seule HE racine avec qui j'ai une vraie affinité permanente...mais cela reste une racine...

    Les familles sont aussi disposées avec des affinités, les graines sont avec les anisées, les sacrées voisinent les épicées, les arbres sont près les uns des autres, sapins, pins, eucalyptus, cèdre, pas loin de cyprès et genevrier...
    J'ai un regroupement spécifique des agrumes et petitgrains et des labiées, ainsi que des composées...car j'en ai beaucoup...

    Blue

    Posté par bluetansy, 27 octobre 2006 à 15:01
  • Que serai la vie sans odeurs ? Une odeur est toujours source d'émotions. Moi j'aime la bergamote et la fleur d'oranger.

    Posté par Bellesahi, 27 octobre 2006 à 22:15
  • Je viens de lire attentivement ton article qui m'interpelle d'autant plus que je dois assister à un cours d'olfactothérapie organisée par D.Baudoux dans quelques jours.

    Je m'y suis incrite l'an dernier par très grande curiosité car je n'y connais rien mais je sens bien qu'il y a là quelquechose à creuser.

    Mon vocabulaire odorant est assez pauvre, je reste très surprise par les HE que je n'aimais pas et que j'aime tout d'un coup sans trop savoir pourquoi.
    Je ne comprenais pas pourquoi le géranium que j'adore dans ma crème de nuit a fait fuir mon époux rendu presqu'agressif par cette odeur alors qu'il adorait le géranium à La Réunion pour faire fuir les moustiques bref... Il faut que je comprenne!

    De plus, j'ai quelques clients pour lesquels cette approche très énergétique peut peut-être beaucoup.

    Merçi pour cet éclairage.

    Posté par michele, 06 novembre 2006 à 16:15

Poster un commentaire