Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

20 avril 2006

Dangers des plantes et substances naturelles Lettre A

Premier chapitre d'un lexique des plantes et substances naturelles présentant un certain danger, voire un danger certain. J'ai également intégré les toxiques concernant les animaux.
Cette liste se veut la plus complète possible, merci de m'indiquer les manques éventuels.

Sites traitant de la toxicité des plantes :
http://membres.lycos.fr/papidoc/587effetplantetoxiq.html
Parangon du Roy
(animaux)
http://plantes.toxiques.free.fr/
http://www.planete.org/herbier/herbier3.html

http://www.florealpes.com/choix_toxique.php
Société d'horticulture du Pay d'Auray

 

abricot_casseAbricot :
L'amandon du noyau d’abricot, contient de l’acide cyanhydrique qui contrairement à ce qu’indique ce site -« le noyau d'abricot contient de l'acide cyanhydrique (légèrement toxique) »- est hautement toxique… La difficulté est de trouver quelle est la dose toxique…on peut ingérer sans danger un certain nombre d’amandes mais combien ???
Pour les animaux domestiques (chiens et chats), ce site fixe la limite à 5 mais pour
l’humain ???

10 amandons pour 1kg de confiture… et jusqu'à 5 amandons par pot...c'est autorisé (dixit Venezia)...
J’ai un peu les cheveux qui se dressent sur la tête quand je lis ça.
L’huile de noyau d’abricots en usage externe ne présente aucun inconvénient, bien au contraire...mais ne pas l'ingérer (rappel de Physalis)!

robinierFaux-acacia, robinier, Robinia pseudoacacia

Le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) est un arbuste ou un arbre acclimaté qui est planté à des fins ornementales dans les régions chaudes du Canada. Les graines, l'écorce et les feuilles contiennent des protéines toxiques qui ont empoisonné et tué des bovins, des chevaux, des volailles, des moutons et des humains. On doit considérer que l'espèce est toxique pour tous les animaux en cas d'ingestion. Des enfants ont été empoisonnés (on signale peu de cas de décès) après avoir mâché des parties de la plante, notamment l'écorce. Cet arbre pousse autour des anciennes fermes et des vieilles maisons, et on le plante également le long des clôtures. On doit interdire aux enfants de manger quelque partie de la plante que ce soit. Lorsque de vieux arbres sont abattus dans des endroits où le bétail a accès, il faut empêcher les animaux de manger les pousses (drageons) qui peuvent être produits par la souche (Hansen 1924, Kingsbury 1964, Cooper and Johnson 1984). http://www.cbif.gc.ca/pls/pp/ppack.info?p_psn=35&p_type=all&p_sci=sci&p_x=px&p_lang=fr

Pour l’animal : Parties dangereuses : écorce, feuilles, gousses, graines. Agent toxique ou dangereux : glycoside = robitine et alcaloïde cyanogénique = robinine. Symptômes : pupilles dilatées, vomissement, diarrhée sanguinolente, refroidissement, arythmie cardiaque, coma, mort.

Parangon du Roy.

adonis_vernalisAdonis, Adonis vernalis (toxicité concernant également Adonis aestivalis et Adonis flammea ) Florealpes
L'adonis, une plante toxique Toute la plante est toxique. Elle contient des hétérosides affectant le système nerveux. Ces principes actifs lui attribuent des propriétés cardiotoniques. En raison de sa forte toxicité, son utilisation est strictement déconseillée. http://www.charrat.ch/adonis.html

 

ackee_treeAckee (Blighia sapida) arbre fricasse, fisanier, yeux de crabe, aki, akee, ankye, "finsan", '"atchanti", "isin", "ishin", "itchin", "kpiik", "bope", "kpesso" Fruit vert, hypoglycine A

L'intoxication est régulièrement mortelle chez l'enfant bien que l'on n'ait pas établi de relation entre la quantité de fruits, donc de toxine ingérée, et la gravité de l'intoxication. Chez l'adulte, l'intoxication prendrait plutôt la forme d'un ictère cholestatique, réversible à moyen terme. http://edisan.timone.univ-mrs.fr/edisan/Lettre/Textes/LED15.html

Voir aussi le site Orphanet.

Complément d'une lectrice :

Je voulais compléter votre paragraphe sur l'aki en me référant à mon livre à la découverte des graines des Antilles,éd.PLB .Le fruit est consommé cuit à condition d'enlever une partie très toxique formée par un filet jaune fibreux situé au coeur de la chair comestible. L'ingestion du fruit vert et des graines peut être mortelle.(Agnès A.).

 

Je n’ai pas trouvé mention de l’usage de cette plante en phytothérapie mais il semblerait que les fruits soient régulièrement consommés dans certains pays, c’est le degré de maturation du fruit qui fait toute la différence.

Aconits

aconitum_napellus_fleursAconit napel Casque de Jupiter Aconitum napellus

Confusions possibles : avec les feuilles de certaines ombellifères comestibles
. La confusion avec la “couscouille” est responsable de plusieurs morts humaines. L’absence d’odeur en froissant les feuilles révélera l’aconit qui n’est pas aromatique. Composition : La plante contient plusieurs alcaloïdes toxique ( aconitine principalement, napelline, néoline, néopelline, aconine, ... ). La racine en est particulièrement riche.
Toxicité : L’aconitine est mortelle pour l’homme à la dose de 5 mg, ce qui représente 2 à 4 g de racine. L’aconit napel est donc la plante la plus toxique de notre flore. Toute les autres espèces d’aconit sont également dangereuses. Le simple fait de cueillir la plante suffit à provoquer des dermites, voir des intoxications si son suc pénètre par des écorchures au niveau des bois. Le suc d’aconit servait à empoisonner les pointes des flèches et des lances.
Symptômes : l’empoisonnement est très rapide. Les premiers symptômes apparaissent quelques minutes après l’ingestion : sensation de brûlures, fourmillement puis engourdissement de la bouche, vomissements, diarrhées, angoisse, vertiges, troubles de la vue, mydriase, faiblesse, puis perte de l’ouïe et de la vision, affaiblissement et irrégularité de la respiration, crampes convulsives, paralysie des muscles, perte de connaissance, arythmie, bradycardie, collapsus, paralysie, et arrêt du coeur en diastole. La mort survient 1/2 h à 3/4 d’heures après l’ingestion, le malade reste conscient presque jusqu’à la mort. http://www.planete.org/herbier/aco-nap.html

aconitcarmAconite (Aconitum carmichaeli and A. kusnezoffi) Aconit capuchon de moine, aconit de Carmichael Ces deux plantes, le “Chuanwu”, racine de l’Aconitum Carmichaeli et le “Caowu”, racine de l’Aconitum Kusnezofii, sont réputées posséder des effets antiinflammatoires,analgésiques et cardiotoniques et ont été utilisées en phytothérapie chinoise pour le traitement des troubles musculo-squelettiques. Elles contiennent des alcaloïdes diterpéniques C19 hautement toxiques dont l’aconitine, la mésaconitine et l’hypaconitine. À noter cependant que le type d’alcaloïdes et la quantité présente dans chaque plante peuvent varier selon l’espèce, l’origine, le moment de la récolte et la méthode de préparation et sont des facteurs déterminants de la sévérité de l’intoxication. Après ingestion, la plupart des patients se présentent avec des signes neurologiques (paresthésies de la bouche et de la langue progressant vers des paresthésies périphériques et faiblesse musculaire généralisée), des signes cardiovasculaires (hypotension, bradycardie, arythmies ventriculaires) et des signes gastro-intestinaux (nausées, vomissements). Le décès, causé par les arythmies ventriculaires, survient habituellement en moins de 24 heures. Le taux de mortalité serait d’environ 6%, selon les auteurs.
http://www.ctq.qc.ca/medchinois.html

cimicifuga_racemosa_lActée à grappes noires, Balck Cohosh, Bugbane, Cimicifuga racemosa

L'actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa) est une herbe médicinale qui sert principalement à atténuer les symptômes de la ménopause. Les effets indésirables (EI) causés par l'actée à grappes noires comprennent l'irritation gastro-intestinale, les maux de tête, les étourdissements et les vomissements1. Au niveau international, on a récemment déclaré des cas de dysfonction hépatique soupçonnés d'être reliés à son utilisation.

http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v15n3_f.html

Plante indigène d'Amérique de Nord dans les régions boisées de la côte est allant du sud de l'Ontario jusqu'à l'état de Georgie. Elle est utilisée beaucoup en Europe où elle est reconnue pour être efficace contre les douleurs arthritiques mais aussi pour les symtômes désagréables de la ménopause comme les bouffées de chaleur. L'actée à grappes noires est une plante connue depuis longtemps des Amérindiennes qui l'utilisaient pour soulager les douleurs durant les accouchements et régulariser les menstruations. Plante cultivée pour ses qualités ornementales mais aussi pour ses racines qui ont un contenu riche en phytohormones http://pages.infinit.net/belber/annehtm/cimifuga.htm

Ce site ne signale aucune toxicité…vous comprendrez donc aisément l’étendue du risque…Attention, je n’épingle pas ce site spécifiquement, bien d’autres parlent de l’actée à grappes noires…Il s’agit d’un simple exemple, ce site donnant, par ailleurs une liste des indications traditionnelles de cette plante. Cette plante est, pour moi, un cas assez typique d’usage dangereux de la phytothérapie…Vous trouverez de nombreux sites et des plus sérieux qui la conseille en hormonothérapie de remplacement…

actea_spicataActée en épis (Actea spicata) - plante sauvage. Raisin de loup, herbe aux poux

Parties dangereuses : les baies rouges ou blanches. Agent toxique ou dangereux : protoanémonine, substance irritante. Symptômes : troubles digestifs et du système nerveux.
Parangon du Roy

Troubles possibles : Toxicité proche de celle de l'aconit et du vératre surtout à l'état frais. maximum de toxicité dans les fruits. Irritation du tube digestif. Délire furieux. MORTEL à forte dose. Perte de toxicité par dessication.
http://plantes.toxiques.free.fr/

aspergillus_flavusAflatoxins* Aflatoxines

Deux espèces du champignon Aspergillus flavus (prédominante en Asie et en Afrique) et Aspergillus parasiticus (principalement présente en Amérique), produisent des aflatoxines sur divers produits alimentaires. Une des aflatoxines les plus dangereuses (aflatoxine M1) peut se trouver dans le lait des animaux qui ont consommé des aliments contaminés (tels que les tourteaux d’arachide ou les petites gousses qui restent attachées à la plante et qui sont consommées avec les fanes ). · L’aflatoxine est un produit cancérigène et peut causer divers types de cancer chez l’homme, notamment celui du foie. · Elle a un effet synergique avec les virus de l’hépatite B et C, qui aggrave les risques de contracter ces maladies. · Elle diminue l’efficacité du système immunitaire, face à l’invasion de substances/agents étrangèrs · Elle altère la croissance chez les enfants, notamment en Afrique, et cause des cirrhoses infantiles en Inde · Chez la volaille et le bétail, l’aflatoxine peut entrainer un manque d’appétit , une perte de poids, une réduction de la production d’oeufs et la contamination des produits tels que le lait, et d’ auatres produits alimentaires...
AflatoxinInfo

Substance contaminant certains aliments (arachides, pistaches).

Je pense que le problème vient des limites tolérées qui peuvent autoriser une présence dangereuse pour les malades du foie. Je n’ai pas trouvé trace d’utilisation volontaire de cette substance.

airelleAirelle rouge Vaccinum vitis idaea Canche

Molécules porteuses de la toxicité : Tanins, arbutoside. Chimie très mal connue. Troubles possibles : Céphalées, vomissements à forte dose.
http://plantes.toxiques.free.fr/
Pas d’autres mentions ailleurs sur le net…L’airelle est utilisée en gemmothérapie, a priori à des doses de l’ordre homéopathique, non dangereuses.

amande1Amande amère Prunus amygdalus variété amara

Il y a deux sortes d'amandes, l'amande douce, variété dulcis, seule comestible, et l'amande amère très toxique, variété amara, venant d'arbres morphologiquement indistincts.
La boîte à recettes.

A signaler que l'amande amère (sœur de celle-ci) est un fruit toxique qui commande une très grande
prudence dans son utilisation. Cette toxicité est liée au principe actif qu'elle contient : l'amygdaline,
génératrice d'acide cyanhydrique - ou acide prussique - qui est un poison violent, au point que l'ingestion
d'une vingtaine de ces fruits peut entraîner la mort.
01santé

amanita_phalloidesAmanita Phalloides, also known as “death cap mushrooms” Amanite phalloïde

Recensée dans les plantes utilisées en phytothérapie (ja n'ai pas trouvé d'autres précisions)...mais inutile de disserter sur sa dangerosité.
Pour des renseignements détaillés : Freepedia

aquilegia_vulgaris_columbineAncolie Aquilegia vulgaris

Composition : la plante contient un hétéroside, de l’émulsine et divers substances. Il y a également des alcaloïdes dans certaines espèces (l’aquilégine ?).
Toxicité : les ancolies sont considérées comme dangereuses, notamment leurs graines. Les alcaloïdes qu’elles contiennent se rapprochent de l’aconitine mais leur toxicité est nettement moindre. Leur âcreté extrême évite le plus souvent les empoisonnements.
Propriétés médicinales : les ancolies sont diaphorétiques, antiscrorbutiques, calmantes, tempérantes et antiputrides. On se servait des semences pour favoriser la sécrétion urinaire. Le sirop de fleurs d’ancolie calme la toux. La teinture alcoolique d’ancolie est utilisée contre les céphalalgies hystériques, les crises de dyspnée de la dysménorrhée. Les cataplasmes de feuilles soignent furoncles, ulcères, plaies et scorbut. http://www.planete.org/herbier/ancolie.html

Je n’ai pu trouver d’indications précises sur les dosages et usages à respecter qui permettent d’utiliser l’ancolie de manière sécuritaire.

Androstenedione

Il s'agit d'un stéroïde populaire auprès des sportifs qui veulent améliorer leurs performances, mais qui est interdit par plusieurs fédérations sportives. Il est soupçonné d'augmenter le risque de cancer et de faire baisser le taux de bon cholestérol (HDL).
PasseportSanté

L’Androstenedione est un précurseur extrêmement actif et direct de l’hormone sexuelle mâle Testostérone. La Testostérone agit sur des récepteurs spécialisés du système nerveux central pour accroître la Libido (le désir sexuel). L’accroissement rapide et temporaire de la Testostérone sérique provoquée par la prise orale d’Androstenedione est un moyen relativement sûr et efficace de provoquer à court terme une augmentation de la libido masculine. L’Androstenedione est disponible aux USA où elle est considérée comme un supplément nutritionnel. Comme d’habitude, les français devront attendre… (et c'est peut-être pas un mal)
Nutranews

VitabasixIls en vendent tout en précisant bien que ce produit rend les sportifs positifs aux contrôles anti-dopage et qu’il ne faut pas l’utiliser en auto-médication…Je trouve cette attitude hypocrite.

anemonesylvieAnémone sylvie, Anemona nemorosa

Propriétés : Rubéfiant et toxique
Mode d'emploi : externe Utilisé en friction locale, car caustique, contre les rhumatismes. Comme les autres anémones, l'anémone sylvie est toxique : 200 mg d'anémonine suffisent à provoquer la mort d'un animal de 10 kg.
Wikipédia

Confusions possibles : Aucune avec des plantes comestibles.
Composition : Comme la plupart des Renonculacées, les anémones renferment un hétéroside de lactone, le renonculoside, libérant la protoanémomine.
Toxicité : Toutes les renonculacées sont toxiques, on parle de famille maudite. Toute la plante est d’une âcreté extrême, si bien qu’aucun animal n’y touche jamais. Cette espèce contient les mêmes toxines que toutes les autres Anémones, dont la protoanémonine, qui est une substance vésicante et qui provoque de violentes contractions musculaires, des coliques sanglantes, des troubles respiratoires et cardiaques et de l’hématurie. Comme beaucoup de plantes de la famille des renonculacées, celle-ci devient à peu près inoffensive une fois desséchée, la protoanémomine étant dénaturée lors du séchage.
Propriétés médicinales : On utilise l’action rubéfiante de l’anémone sylvie contre la goutte, le rhumatisme, la paralysie, les fièvres intermittentes, les maux de dents ( en application du suc frais, des feuilles et des racines pilées sur la joue ). Ces applications ne doivent pas être pratiquées de façon prolongée. L’essence d’anémone sylvie est utilisée en homéopathie contre l’eczema, les rhumatismes musculaires et articulaires, et la dyspnée nerveuse.
http://www.planete.org/herbier/ane_syl.html

aristolochia_mansh_mAristolochic acid, also known as “mu tong,” “guan fang ji” or “snakeroot”
Aristolochia manshuriensis Aristoloche Akebria
Attention, plusieurs spécialités de phytothérapie chinoise sont composées de plusieurs plantes dont celle-ci...Demander le détail des formules qu’on vous propose, s’il ne peut vous être fourni, abstenez vous.

L'aristoloche est une herbe qui produit de l'acide aristolochique et qui est employée depuis longtemps en médecine chinoise traditionnelle. L'acide aristolochique peut causer le cancer et des mutations des cellules humaines et provoquer une insuffisance rénale terminale. http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2001/2001_91_f.html

« The use of products containing aristolochic acid, including botanical products marketed as traditional medicines, has been associated with nephropathy”
http://vm.cfsan.fda.gov/%7Edms/ds-bot.html

arnicaArnica (Arnica montana)* (dilutions homéopathiques et applications locales a priori sans danger) Arnique, Arnica montagnard, Tabac des Vosges, Quinquina des pauvres

Précautions/Avertissements : Cesser l'utilisation en cas d'hypersensibilité comme une dermatite oedémateuse et de l'eczéma (Blumenthal et collab. 2000; Jellin et collab. 2003; Grieve 1971).
Contre-indications : Ne pas en faire un usage interne (Blumenthal et collab. 2000; Grieve 1971; Jellin et collab. 2003; Peirce 1999). Ne pas appliquer sur les plaies ouvertes ou la peau brisée (McGuffin et collab. 1997) Ne pas utiliser en cas de grossesse ou d'allaitement. Ne pas utiliser en cas d'allergie à la famille des astéracées ou composées (marguerite jaune) (Jellin et collab. 2003). http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodnatur/applications/licen-prod/monograph/mono_arnica_f.html

Molécules porteuses de la toxicité Nombreux flavonoïdes. Lactones sesquiterpéniques. Huile essentielle. Alcaloïdes (?).
Troubles possibles Succédané faible de la strychnine. Brûlures de la gorge, céphalées, accélération du pouls. A dose très forte MORT par asphyxie (50 g de teinture ou une poignée de fleurs). En usage externe possibilité de vésication importante.
http://plantes.toxiques.free.fr/Pages%20plantes/Arnique.htm

NB les troubles en application externe semblent concerner uniquement les sujets allergiques.

Article perso sur l’arnica

arum_italicum_maculatumArum tacheté, Arum maculatum Gouet Pied de veau mais aussi Arum d'Italie Arum italicum

Molécules porteuses de la toxicité Saponosides à peu près inconnus et oxalate de calcium.

Troubles possibles Toxicité de toute la plante mais surtout rhyzomes et baies. Sève : entraine une irritation des muqueuses. Baies : douleurs buccales, diarrhées, mydriase, mouvements cardiaques irréguliers, coma. MORTELLE. Attention aux Aracées cultivées : Anthurium, Richardia, Dieffenbachia, Monstera, Philodendron. http://plantes.toxiques.free.fr/

Confusions possibles : Avec le chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus) ou «épinard-sauvage» mais les feuilles de ce dernier sont couvertes en dessous d’une poussière farineuse caractéristique. Lors de la floraison, la spathe caractéristique empêche toute confusion.

Composition : Tous les arums renferment de minuscules raphides d’oxalate de calcium extrêmement irritants, ainsi qu’une essence âcre. Les fruits sont très riches en saponosides, responsables de leur toxicité. Toxicité : Les arums sont extrêmement irritants et rubéfiants. Le contact de leur suc avec les muqueuses ou les yeux est dangereux. L’ingestion d’une partie de la plante peut provoquer un œdème de la gorge pouvant entraîner la mort par asphyxie. Mais en général, leur saveur âcre, qui met plusieurs secondes à se manifester, empêchera d’en goûter plus d’une bouchée. Par contre, les fruits, d’un beau rouge corail à maturité, sont un peu sucrés au début, et se montrent attirant pour les enfants. Or ils sont très irritants et peuvent produire des troubles digestifs, nerveux et cardiaques parfois mortels.
http://www.planete.org/herbier/aru-tac.html

Source des images : noyau abricot, robinier, adonis, ackee, aconit napel, Aconitum carmichaeli, actée à grappes noires, actea spicata, aspergillus, airelle, ancolie, amanite, ancolie, anémone, aristoloche, arnica, arum, amande,

Posté par Blue à 14:41 - Santé naturelle - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    amande d'abricot

    hello, Blue, bon courage pour ce travail de Titan…
    Pour l'amandon d'abricot:quand par exemple on fait une confiture d'abricot (pour un pot de 370g) on peut mettre un amandon blanchi sans la peau et fractionné pour donner du goût. Donc, à moins de se goinfrer d'amandons, on peut quand même en grignoter… en revanche,il me semble avoir vu qu'Herbeus vendait de l'He d'amande amère, qui, à mon avis peut d'envoyer chez les anges vite fait.(mais peut être que je me trompe) … tout ça pour te dire qu'il faudrait aussi parler de l'amande amère … Si tu en as le courage bien sûr, car il faut déméler la question, assez confuse. Je sais qu'on vend aussi de l'arôme (l'HE est rare)… car heu… amande, c'est avant anémone…
    Bises V.

    Posté par venezia, 20 avril 2006 à 16:41
  • Il existe de l'HE d'amande amère rectifiée sans acide cyanhydrique...perso je ne jouerais pas avec le feu... et une HE rectifiée...c'est plus une HE...

    Pour les amandons d'abricot. le souci c'est le..."quelques uns"...personne ne dit combien exactement...

    C'est amusant que je n'ai trouvé l'amande amère sur aucune liste...plus qu' à faire et à rajouter...avant anémone...
    (Dis moi j'ai fait un gourage dans l'ordre alphabétique pour que tu me dises ça ?...j'ai déjà fait plusieurs rectifications avant de poster...lol).

    Biz

    Posté par Bluetansy, 20 avril 2006 à 16:47
  • Oh la la, tu me fous les jetons avec le faux acacia, je me fais des beignets d'acacia dès que je peux en trouver. Il n'y a qu'au Canada qu'on peut trouver ces horreurs ?

    Posté par poésie, 20 avril 2006 à 17:07
  • bravo

    Bravo d'avoir entrepris un si grand "recensement" en tout cas c'est très intéressant j'ai appris plein de trucs !!!
    Un grand merci!

    Posté par grenda, 20 avril 2006 à 17:12
  • Le faux acacia est très courant en France...mais suis pas sûre qu'on fasse des beignets avec...

    Posté par Bluetansy, 20 avril 2006 à 17:30
  • amande amère

    C'était juste une plaisanterie pour l'ordre alphabétique, tout me semble parfait… il faudrait que je retrouve mais il y avait eu un long débat qq part sur l'amande amère…
    Pour la confiture d'abricot, ma mère en faisait et cassait donc qqs noyaux, sans pb … avec les quantités que je t'ai indiquées. L'été, il m'arrive de casser un ou deux noyaux pour croquer l'amandon car j'aime cette amertume…

    je viens de regarder dans qqs livres de cuisine, j'ai trouvé 10 amandons pour 1kg de confiture… et jusqu'à 5 amandons par pot. … bon, je suppose que tu n'engloutis pas tout le pot d'un coup…

    Posté par venezia, 20 avril 2006 à 17:37
  • Sur une feuille donnée par Codina, pour l'huile d'abricot, ils disent aussi : ne pas avaler, la présence d'amygdaline a entrainée des applications médicales, mais aussi des dérives.

    Très intéressant, comme d'habitude.

    Posté par physalis, 20 avril 2006 à 18:07
  • Voilà...l'entrée amande amère...entre l'airelle et l'amanite... )

    Posté par Bluetansy, 20 avril 2006 à 19:38
  • Bravo pour le travail de titan que tu as fait!
    Mais je suis surprise de trouver l'amande amère dans cette catégorie?Certes je n'y connais rien, mais les amanadiers amers poussent devant chez moi, et ça m'est arrivé d'en croquer quelques unes, et d'en récolter pour méalnger aux amandes douces, pour le goût.
    Désormais, je vais me méfier! Mais il y a des patisseries qui contiennent de l'amande amère, notament les macarons italiens, dont je raffole, alors?

    Posté par Filomène, 21 avril 2006 à 12:08
  • Beignets

    Bonjour
    Dans le sud-ouest nous faisons des beignets avec les grappes de fleurs du Robinier ou Faux Acacia, Robinia pseudoacacia. Et c'est très bon…. Les grappes de fleurs blanches sont mellifères d'où le miel d'acacia. Je crois qu'il y a des personnes qui en font du sirop aussi.

    Posté par Mamette, 21 avril 2006 à 13:55
  • Je pense que beaucoup de parfums à l'amande amère sont des parfums de synthèse...Filomène, évite franchement les amandes amères...Ca c'est sûr...

    Voilà ce que dit Supertoinette :
    "Une variété d'amandier est cultivée pour produire des amandes amères, au goût de noyau très prononcé, très toxique; elle contient de l'acide cyanhydrique: l’ingestion d’une cinquantaine d’amandes amères peut tuer un homme. Elles sont cependant facilement reconnaissables à leur saveur désagréable. L'amande amère s'utilise cepandant à faible dose en pâtisserie et en confiserie. Les amandiers à amandes amères sont plus rustiques et sont aussi cultivés comme porte-greffes."

    Le souci c'est à partir de quelle dose tu vas te rendre malade...

    Pour l'arôme...peut-être y a t il un moyen chimique de supprimer la substance dangereuse qui donne l'acide cyanhydrique quand on en ingère...mais je pense qu'ils ne prennent pas le risque de vendre un produit qui peut servir à empoisonner quelqu'un...

    Pour les beignets de faux-acacia...je ne sais...mais les fleurs font peut être exception...elles ne sont pas citées explicitement dans mes sources...
    J'ai aussi vérifié sur Supertoinette pour les beignets d'acacia...il y est précisé qu'on les appelle improprement ainsi, qu'il s'agit en fait de robinier...

    D'ailleurs cela m'a permis de rire un peu...

    Regardez ici : http://boitearecettes.infinit.net/public/boite/fleur/fleur0013.htm
    On leur dit que leur régal des yeux...c'est...du mimosa... qui fait aussi partie de la famille des acacias mais qui n'est pas du tout la plante utilisée pour les beignets ça j'en suis sûre...

    Et ici : http://www.interflora.fr/cadeau/flora/flora_recette.htm?menu=recette.06
    Je sais pas ce que c'est...une fleur de fruitier...pommier, poirier, cerisier ???

    J'essaye de voir si il y a un acacia "vrai" qui fait des fleurs en grappe comme le faux...j'avais dans mon souvenir des grappes similaire mais jaunes...

    En fait je suis très très nulle en beignets...donc je ne m'étais jamais penchée sur le truc, vu que je ne suis pas fichue de faire un beignet aux pommes...

    Blue

    Posté par Bluetansy, 21 avril 2006 à 15:38
  • Je continue à chercher...A priori les seuls vrais acacias acclimattés en Europe sont les mimosas...et tout ce qu'on appelle communément acacias sont des robiniers...il n'y en a pas d'autres...

    J'ai aussi trouvé ceci :
    " Les fleurs peuvent se manger crues en quantité raisonnable (sinon elles peuvent provoquer des nausées), on peut également en faire des beignets" ici : http://zebulon1er.free.fr/acacia.htm
    A cette même url vous trouverez l'usage en phyto de toutes les parties de la plante...et je pense que cela fait partie des plantes qui, comme beaucoup, en quantité minime, soignent et deviennent dangereuse si on en ingère trop...les animaux ne mesurant pas trop leur consommation et ayant un poids corporel moindre sont plus sujets aux intoxications...

    Moralité...ne pas se faire une "ventrée" de beignets d'acacia...risque d'indigestion !

    Posté par Bluetansy, 21 avril 2006 à 15:49
  • Très intéressant ton article ! et super ambitieux de faire tout l'alphabet !!! bon courage, on attend la suite avec impatiente

    Posté par Lyla, 21 avril 2006 à 18:57
  • Oh oui, c'est article est passionnant! j'ai été littéralement captée par l'écran. Bien entendu je ne connais pas la moitié des plantes que tu décris, c'est l'occasion d'en apprendre encore plus! N'est ce pas le cyanure qu'on tire de l'amande amère? Car j'ai souvenir de lectures de policiers ou les victimes empoisonnées, en plus des lèvres bleues, dégageaient une forte odeur d'amande.

    Posté par marryne, 23 avril 2006 à 08:01
  • Yosh

    Salut Blue,

    En fait j'ai un exposé sur la toxicité des substances naturellement presente dans les aliments!! dans ce blog tu oublies de parler des substances anti-nutritionnelles, qui bien que en microdoses, elles peuvent avoir un impacte catastrophique à long terme!!!

    Je vais essayer de m expliquer:

    Définition: Ce sont des substances formées grâce au métabolisme normal de l'espèce, et qui par mécanismes différents, dépriment la nutrition.

    Différents effets:

    1- décomposition ou inactivation de certains nutriments.
    2- diminution de la qualité des aliments ingérés.
    3- réduction de l'utilisation digestive (ex. facteurs antitrypsiques)
    4- Réduction du métabolisme des aliments.
    5- Augmentation des besoins nutritionnels.

    Critère de classification:
    la classification est présidée par divers et nombreux critères souvent aléatoires. En alimentation la classification la plus rationnelle tient compte, en premier lieu, de la nature de la trophine sur laquelle la substance agit et en second lieu de l'effet produit.

    On distingue 3 groupes:

    a- Substances anti proteinogénétiques.
    b- Substances anti minéralisantes.
    c- Substances anti vitaminiques.

    voilà si tu pouvais aborder ce sujet, ^^

    Posté par Newprince, 13 septembre 2007 à 10:37

Poster un commentaire