Label Blue

Un mix de journal perso, et d'articles sur les thèmes qui m'interpellent : santé et beauté naturelles, écologie, précocité, et tout ce me qui passera par la tête.

03 juin 2005

Souvenir, souvenir...

Je vous entends d'ici penser à la lecture de ce titre...Ah ben ça y est, elle va tomber dans le romantisme à l'hydrolat de rosa damascena (l'eau de rose pour les intimes...on est sur le blog d'une fana de plantes tout de même hein, faut pas l'oublier...) !

Que nenni...c'est pas de la guimauve ce qui va suivre, ça tient plutôt de la soupe à la grimace...

Disons les choses clairement, j'ai partagé ma vie, en pointillés pendant 5 ans puis au quotidien pendant 6 mois avec ce que les psy-chiatre-chologue-nalystes and co, appellent un manipulateur ou pervers narcissique.

Je vous vois venir avec vos grands yeux tout esbaudis... comment ça, celle-là avec son foutu caractère de cochon se faire manipuler ???

Ben même-moi, cela fait bien peu de temps que je le comprends... j'ai naïvement cru que sur moi la manipulation n'avait pas fonctionné... ben en fait elle n'a pas fonctionné quand nous avons vraiment vécu ensemble...parce que trop c'est trop... et c'est bien pour ça que progressivement l'enfer c'est installé, tant pour moi que pour lui d'ailleurs... parce qu'une victime qui se rebelle... ben c'est très déprimant quand on a pas l'habitude... mais par contre les 5 ans qui ont précédés... je me suis faite ficelée comme un saucisson...si, si...

Bref, une consolation si ça peut en être une... je suis pas la seule, et cela ne veut pas dire qu'on est nulle, bien au contraire (faut se faire du bien de temps en temps hein... :-) ), juste qu'on a en soit une fragilité qui permet au manipulateur de s'ancrer... mais aussi qu'on est pleine de cette énergie dont ces vampires ont besoin (cf mon texte avec le vilain monsieur qui a fait peur au Lutin au réveil il y a quelques temps...).

Donc, comme on est pas toutes seules, si on en cause...ben on trouve des gens qui vous disent, moi aussi, et patati et patata...et même des qui vous prêtent des livres...

Et voilà, hier soir, comme en plus mon provider chéri m'a coupé soudainement le robinet du net...j'ai ouvert avec quelques appréhensions "Le Harcèlement moral: la violence perverse au quotidien" de Marie-France Hirigoyen, la psychiatre qui a travaillé et mis en en forme ce concept.

J'avais regardé un peu du coin de l'oeil, vous savez, comme quand on regarde un film qui fait peur à travers ses doigts quand on est petite, l'émission de Delarue qui traitait de ce thème... mais bon c'est du Delarue hein... La madame Hirigoyen était là, elle a même écrit un nouveau livre "Femmes sous emprise" je crois bien que ça s'appelle... et son discours avait trouvé quelques échos dans mon p'tit coeur meurtri...

Ben la lecture de ce livre a aussi trouvé des échos en moi... et pas qu'un peu...

Je vous raconterai plus...ou pas... je sais pas, on verra...

En tous cas ce matin, je me suis trouvé la tête pleine d'un truc qui m'a effarée...( j'ai du encore avoir un sommeil bien réparateur moi tiens...pfffff) :

Comment j'ai pu passer de :

Chéri qui vient me voir et qui arrive, moi qui descend lui ouvrir la porte toute joyeuse, les grands long baisers la porte même pas fermée, voir plus si affinités (la porte fermée hein faut pas pousser)... les mots doux, les tu m'as manqué mon amour, j'ai fait le plus vite que j'ai pu sur la route, c'était dur, il neigeait, mais je savais que je venais vers toi, donc c'était pas grave....
Moi ravie, amoureuse, heureuse, béate, je t'ai préparé à manger chinois comme tu aimes, j'ai changé les draps, la petite dort, je suis toute à toi...et tout et tout et tout...

A :

Chéri qui rentre du travail, moi je suis à attendre dans le canapé, ben voui, il bosse jusqu'à pas d'heure au bureau quand il y va (sinon il travaille beaucoup à la maison) parce que tu comprends, si je rentre tôt il y a les bouchons et puis ta fille est pas couchée et j'ai pas envie de la supporter... donc forcément, moi j'ai mangé, je fais Anne ma soeur Anne ne vois tu rien venir...et je hante les forums pour m'occuper...

Chéri donc....ouvre la porte...puis plus rien...
Moi... tu es là ???...
Lui...ben tu m'as bien entendu arrivé...laisse moi le temps, je vais aux toilettes, laisse moi respirer, etc. etc.
Moi...bip bip bip...silence radio... que voulez vous dire à ça...
Lui arrive, se penche vers vous, petit bisou encore sur la bouche mais sur le front, ça aurait fait le même effet...va s'asseoir sur l'autre canapé, sort son ordi portable, et commence à pianoter...
Moi...euh...tu ne viens pas vers moi ?
Lui...je peux pas, y a ton ordi...
Moi...mais regarde, je le pose... (aussitôt dit aussitôt fait)
Lui...attends, je regarde mes mails (faut croire qu'au bureau jusqu'à 20h30 il pouvait pas ou qu'entre le bureau et la maison, il s'est forcément passé des choses qui ont révolutionné l'univers)
Moi... tu sais, je t'ai fait à man...
Lui... j'ai pas faim, puis de toutes façons, tu fais trop à manger, ça me fait grossir, et puis on a pas d'activités physiques, et puis laisse moi respirer, j'ai eu que des connards sur la route, au boulot, que des emmerdes, tu peux pas comprendre toi avec ton petit boulot peinard, moi ja gagne de l'argent, faut que j'assure et puis arrête de me crier dessus, tu cries sur tout le monde, tu m'agresses, et puis c'est quoi ce slip de ta fille qui traîne sur le canapé...
Moi (effectivement en haussant le ton cette fois mais pas avant promis je vous assure)... oui et bien le slip de ma fille, je lui ai demandé de le mettre au sale, elle m'a répondu que je pourrais aussi te demander de mettre au sale TES chaussettes sales d'hier qui traînent depuis hier soir par terre devant le canapé... et elle a pas tort !
Lui...et bien voilà, on parle de ta fille, ça dégénère, tout de suite, tu la soutiens, ça change pas, tu la mets sur un piédéstal, tu te rends pas compte, cette gamine est infernale, tout le monde la déteste...tu ferais bien de réfléchir et d'être plus stricte avec elle...
Moi...on stoppe là, parce que oui ça dégénère...

Bip...bip...bip...silence radio de...euh...1h30, 2 heures...

Moi...on va se coucher ?
Lui... oui, oui...

Finalement, on se retrouve au lit...
Moi... toute pleine d'envie que les choses s'arrangent... je pose une main chaleureuse sur sa cuisse...juste pour reprendre contact, pas s'endormir comme ça...
Lui...si tu crois que j'ai envie de sexe après une engueulade pareille...il me faut du temps à moi...

Et ainsi, avec des variantes, bien entendu, jour après jour, semaine après semaine, selon des fréquences variables et une intensité variable...

Je vous vois ahuris devant l'écran... mais pourquoi elle a supporté ça ???

Amour, amour quand tu nous tiens...

Par contre, rassurez vous, le but de la manoeuvre qui est de vous mettre plus bas que terre, de vous persuadez que vous êtes nulle, incapable, affreuse, insupportable... ce but n'a pas été atteint... je suis vidée, anéantie, incapable de retrouver mon efficacité professionnelle mais ma confiance en moi est à peu près entière... juste ma confiance à entreprendre une relation "ordinaire" qui est à reconstruire et le pourquoi de ça à élucider...mais on y travaille...

Tout ça pour vous dire...

Si votre relation de près ou de loin ressemble à ce qui précède... prenez des vacances seul(e), réfléchissez, allez voir de vrais amis à vous qui vous aiment, parlez leur, écoutez les... et si nécessaire... réagissez, fuyez... sans regret ni remords...avant que votre réserve d'énergie ne s'épuise...

Juste pour vous montrer que tout ceci n'est pas de la fiction :
Le site de Marie-France Hirigoyen
Un dossier sur ce thème
Pervertus, un blog édifiant, dur mais qui réveille...
Un autre site qui fait référence aux travaux de Isabelle Nazare-Aga

Voilà...fallait que ça sorte... c'est moin drôle que les beurres exotiques et les poèmes pour enfants...mais c'est moi aussi... et à l'intérieur en ce moment, c'est moi surtout... ça démange comme une blessure qui cicatrise... c'était ma petite séance de grattage public...

violence
Image tirée d'un site anglophone sur la violence domestique accssible sur inscription

Je vous serais reconnaissante de mettre un lien vers ce blog plutôt que de recopier ma prose, mes formules ou mes photos... qui étant des "oeuvres originales" sont protégés par le droit d'auteur.
Voir : Tout savoir sur Droit et Internet par Sébastien Canevet

Posté par Blue à 11:24 - Au fil de l'eau... - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour

    Pour moi c' est trés difficile d' écrire mon histoire. En gros j' essaie de quitter mon pn c' est trés difficile car il me harcele bien evidement enfin les soirs ou il n' a pas trouver de proies avec qui coucher!!! Oui car en plus le mien est trés infidele.Je suis avec depuis huit ans cocu depuis huit ans je vous epargne les détails c' est identique a tous les pn.Mais mon plus gros probleme je me demande si je suis normal car il me manque je l' aime et je suis trés jalouse les soirs ou il m' appele pas et qu il voit d' autres femme ca me fait enormement souffrir meme si je l' ai quitter depuis deux mois.Je ne me comprends pas. j ' ai l' impression de souffrir encore plus sans lui.Je regarde en permanence mon portable voir si il a telepnoner meme au boulot c' est l' enfer.Merci d' avance pour votre aide.Merci de me repondre sur mon adresse perso.Candie.

    Posté par candie, 09 novembre 2007 à 17:34
  • Courage Candie !

    Je voudrais communiquer avec Candie qui a ajouté un commentaire le 9 novembre. Merci. Fabienne

    Posté par fabie, 21 novembre 2007 à 07:54
  • pas seule

    Bonjour et Merci

    ton témoignage me fait du bien car je vis depuis presque 6 ans maintenant une histoire qui me détruit à petit feu. Je suis moi aussi un fort caractère, sure de moi, pleine de projets et d'énergie.......enfin j'étais !
    Aujourd'hui je suis une loque qui arrive encore à faire illusion et qui éssaie de s'en sortir.
    pour moi le plus important ets d'arriver à admettre que cet homme ne m'a jamais aimé et que c'est un malade.
    J'ai créé il y a quelques mois un blog que j'avais abandonné car je croyais en avoir fini. Je l'ai repris depuis hier car je sais que j'en ai encore besoin. Je cherche sans cesse des témoignages qui relatent des situations qui ressemblent à ce que j'ai vécu.
    Le tien est traits pour traits le tableau d'une soirée avec lui.
    Merci pour m'aider à comprendre que je ne suis pas seule.

    Merci

    Posté par mie, 29 septembre 2005 à 15:31
  • Trouver la force de fuir...après ma séparation, mon énergie était tellement bas que c'est le moment qu'a choisi une maladie orpheline que je traîne sans doute depuis longtemps pour surgir...

    Depuis, j'ai un autre regard sur la vie et je n'accorde plus autant d'importance à cet épisode de ma vie.
    Ne pas attendre d'avoir à tourner la page par la force des choses, se faire aider par un pro (personnellement je préfère les psychiatres aux psychologuqes), s'il ne convient pas, chercher un autre...parler autour de toi, expliquer, ne pas avoir honte...

    Si tu as réussi à le quitter, tu as fait le plus grand pas...
    Accepter qu'on ai pu autant se planter, se laisser mener est un grand pas...maintenant, je sais que j'avais un gouffre d'amour à combler et qu'il est passé là au bon moment...pour lui...et pour mon malheur...mais de chaque chose, on tire leçon...

    Biz et courage...

    Posté par Bluetansy, 29 septembre 2005 à 16:20
  • Merci !

    J'ai lu... ressenti... reconnu.
    Je reviens, je feuillette.
    Il fait bon chez toi.
    Merci
    Je me suis permise de faire un lien vers ton site. Il mérite d'être connu et aidera, voire soulagera certainement plusieurs personnes.

    Posté par Marie-Annick, 01 octobre 2005 à 11:14
  • On est plus nombreuses qu'on peut le croire au prime abord à faire partie de ce satané "club" des compagnes de manipulateurs...

    Biz

    Posté par Bluetansy, 01 octobre 2005 à 12:22
  • chui paumée

    Instinctivement et par mon vécu je me suis dirigée sur ce site. Je viens de me séparer il y a quelques mois d'un relation de 10 ans. Relation soit dit en passant tumulteuse où j'ai à de nombreuses reprise pris l'initiative de partir pour finalement revenir. Les différentes histoires exposées ici, me font echos et ravive l'angoisse que je ressents. E, effet, séparée depuis bientôt 5 mois, je suis anéantie psychologiquement, paralysée, incapable de reprendre ma vie en main et pourtant toujours attachée à mon bourreau. Plus les jours passent et plus je découvre les différentes facettes du personnage et malgré tout je n'arrive pas à réaliser qu'il puisse être ainsi. 10 ans a espérer qu'il changerai, à tenter de comprendre, pour en arriver à me détruire (endométriose, pelade, dépression, isolement, chômage, dévalorisation). Bien qu'en apparence, mon ex compagnon me laisse tranquille, il mainitent toujours une influence sur notre entourage commun, au point que je ressent le besoin de couper les ponts avec tous. Lors d'une première séparation, car j'avais rencontré quelqu'un, il a su me culpabiliser et e faire revenir. A present, vide, anéantie, touchée dans ma plus profonde intimité de femme, cette seconde séparation me tue. Cette fois-ci pas de tentative de sa part, mais indirectement il a su toucher la sensibilité des rares amies qui me sont proches, tromper son entourage ou se valoriser d'actes peu scrupuleux. Car, il s'est vite consolé, c'est qu'il lui ai impossible de vivre seul...il a dejà retrouvé une jeune avec enfant (le pire qu'il pouvait me faire, sachant qu'il m'a toujours refusé cela) mais ne s'abstient pas d'aller voir une autre plus expérimentée pour des rapports plus intimes....je découvre un monstre d'égoisme, ne respectant pas l'autre. Je découvre un ^tere calculateur, manipulateur, qui ne se s'entoure que de personnes ayant un intérêt pour lui, lui permettant d'arriver à ses fins. Jusqu'à mes parents qu'il a réussi à amadouer. Bien évidemment je raconte tout ça, mais je doute, jeme remet en question et je pense sans cesse que c'est moi qui est un probléme. D'ailleurs dés le départ de la relation, le conditionnement était déjà en route: "tu veux rien faire, tu es associable...j'y peux rien si t'as pas d'ami et que moi j'en ai...tu es ceci, tu fais mal cela..."
    J'aimerai tellement être rassurée, je nesais plus quoi penser, est-ce moi qui débloque, qui est un problème? Comment se libérer de tout ça?

    Posté par tef, 30 juin 2008 à 12:41
  • on prend les mêmes et on recommence....

    bonjour Label Blue!
    Les PN sont finalement tous semblables car utilisant les mêmes armes, le prob c'est que c'estnous la cible ( rires un peu jaunes),
    penses tu que l'on peut tirer quelque chose de positif apres la destruction qu'ils nous ont infligée? moi je sais pas certain me disent tu vas t'endurcir, le tout c'est que je ne sais pas si j'en ai vraiment envie j'ai plutot envie de rester comme je suis enfin... pour ma part je suis gay et j'ai vécu pratiquement onze mois avec un PN ( 5 magnifiques cinq horribles, terrifiants, malefiques) avec une cesure marquée entre les deux comme d'hab quoi ils se trnasforment pratiquement en une nuit enfin....
    voici mon blog http://perversions.oldiblog.com je t'embrasse et courge nosu victime de PN nous nous comprenons au delà des mots ..... bises jm

    Posté par ouranos31, 25 janvier 2007 à 02:19
  • ah juste un dernier pour la forme lol

    je me disais que ce serait plsu simple de dresser une liste nationale des PN comme ca on aurait moins de probleme quand on rencontre qqun, mort de rire ceci est a prendre au second degré mais moi ca me fait rire bonne soiree

    Posté par ouranos31, 25 janvier 2007 à 02:23
  • J'ai ri aussi...même si je suggère d'étendre la liste aux pays limitrophes, le "mien" était suisse.

    Et non franchement, une relation avec un pervers narcissique apporte telelment de négatif, marque tellement, que je trouve totalement idiot de dire que ça peut apporter du bon...Je ne souhaite à personne de vivre ça et je vous souhaite plein de courage pour votre reconstruction.

    Posté par bluetansy, 25 janvier 2007 à 10:21
  • ouai c'est cool j'suis pas toute seule ...

    Bonsoir, je n'ai pas pris le temps de vraiment découvrir ce blog, mais j'en ai lu d'autres en long en large et en travers concernant les manipleureurs colériques et pervers narcissiques.... Travers ce mot me rappelle les travers de quelqu'un... Bon j'suis contente, jsuis pas loin de m'en sortir, la tombée des nues a eu lieu il y a un an et demi,six mois plus tard il y a un an j'le mettais dehors de chez moi (avec ses enfants... mauvaise femme que je suis) et se sont additionnés depuis les séparations et les rechoppages, (tiens c'est comme les pneus rechapés, besoin de m'bouffer l'air...)après un an de bonh...non de bonne heure ou non de bonne heurt... je ne suis pas sortie de l'auberge... c'est drole il tien un resto, dans lequel je ne met plus les pieds... c'est spécial quand meme t'a un mec, tout le monde le sait c'est lui et tu vas meme pas dans son resto... l'ambiance est trop pourri... quand je suis là... Enfin quand j'aurai fait la liste de toutes les horreurs, je pourrai l'éditer, et l'idée de donner les noms des pn, ça s'rait pas mal... bon il y a un coté délation qui me gene un peu mais ça m'éviterai de prévenir certaines femmes de façon abusive,...en leur envoyant des mails contenant que des adresses de sites traitant du sujet... bon j'ai promis de me coucher tot, mais j'avais besoin de vous lire, pour me recentrer, me rassurer, j'ai besoin de courage, j'aimerai ne plus répondre à ses sms, à ses appels... j'vais y arriver oui oui il le faut, n'ai pas peur de ce qui va se passer, t'appelleras les flics il n'y a que ça qui le stop... merde mais qu'est ce que je fout dans ce petrin, etre obligée de venir lire et me nourrir de ces horreurs pour m'en sortir... Merci à vous tous, je vous aime et je m'aime avant tout... sinon je ne pourrai pas vous aimer... Good luck... bon courage... Je suis, belle, energique, intelligente, douée,bonne, saine, respectueuse des autres,(non ce n'ai pas une annonce de daub à trois balles pour détraqués pervers) quand j'arriverai à ne plus me sentir surveillée dans mes faits et gestes ça ira beaucoup mieux... je veux vivre libre... à bientôt, mon challenge ?? ne pas revenir sur des sites concernant ces siphonnés du bulbe tant que je n'aurai pas mis en marche l'action n°1: ne plus répondre aux sms, ni aux coups de fil... glurp, faut que j'assure... à très bientot

    Posté par sagesreflexions, 19 avril 2007 à 01:08
  • Je tiens bon

    Oui oui je suis seule sur ce site, mais tanpis, j'ai des ami(e)s dans la vraie vie pour me comprendre et me soutenir... Eh bien donc je tiens bon... trois jours qu'il me harcèle, sms, coups de fil, et visite impromptues.. Le tel j'ai du répondre deux fois (il n'y a pas que lui dans la vie), et puis je me dis et je lui ai dis que j'appelerai les flics s'il ne quittait pas mes parages vu la main courante de l'année dernière il se méfie. Le problème c'est que ce n'est pas moi qu'il harcèle le plus maintenant c'est ma meilleure amie... 26 appels aujourd'hui... une visite à laquelle elle n'a pas répondu.Il veut son conseil, il a confiance en elle. Il veut se marier, avoir des bébés avec moi... m'amène des croissants, des cadeaux... même si je le laisse derrière la porte, il grimpe sur le mur pour implorer par la fenetre pour que je le laisse rentrer... il n'a plus de prise sur moi... et se sent looser total... perdu le grand garçon de bientot 50 ans. Grave j'y crois pas 7 tentatives de rupture; il avait pourtant l'air d'accord pour dire qu'il serait mieux pour nous de nous séparer. Pourquoi ne peuvent ils pas se retenir d'appeler et de vouloir trainer dans les parages, à la sortie de mon taff ce soir, j'ai speedé en caisse, je ne m'arrête plus pour entendre ses plaintes et ses beaux discours... Ce matin je lui ai juste dis lorsque je l'ai eu au tel "va te faire soigner, je ne peux rien pour toi" et j'ai raccroché... ah j'oubliais il continu de communiquer avec une femme par mail, et a contacté deux annonces de jeunes blacks pour fonder un foyer et avoir des enfants metisses, mais ça n'a pas l'air d'accrocher... tout ça dans la même journée... Il est perdu. Alors qu'hier c'était les elections et qu'il est "engagé" en politique. Franchement il y a de quoi rire... Voila je tenais à me congratuler moi même, vu qu'ici il n'y a pas grand monde pour le faire... merci quand meme. C'est sûr que de lire tous ces témoignages m'a mis le nez dedans... et que j'ai vraiment besoin de respirer... Bientot totalement libre...je suis résolue. C'est les flics ici ailleurs et aussi s'il continu d'harceler mon amie.

    Posté par sagesreflexions, 23 avril 2007 à 23:18
  • Je tiens bon et n'envisage pas de prendre un chien... clin d'oeil il me propose d'etre mon fidèle compagnon... pour la vie... Il reconnait avoir besoin de mon energie, de mon opinion de mon jugement... il est vide... fondant, rampant,,, mort à mes yeux... je suis heureuse d'en être sortie, je n'ai plus peur de me faire emballer à nouveau, et je ne suis plus agressive non plus... Je sais que je ne conçois de vie avec lui et c'est bon d'être sûr d'avoir fait le bon choix en pensant à soi.
    Merci. Vous lire m'a rassurée, motivée etc... Je reviendrais à l'occasion pour soutenir ceux qui pourraient en avoir besoin.

    Posté par sagesreflexions, 08 mai 2007 à 14:13
  • ....

    j'ai vu l'émission de Delarue et même si comme tu dis "c'est du Delarue" bah g pleurer devant certains témoignages (je sui très sensible) et à la lecture de ton texte je me sens boulversé. bravo pour ce témoignage.
    et courage....tout plein de courage

    Posté par Bouquetdebamboo, 03 juin 2005 à 13:22
  • Bonjour Blue-la-survivante !
    d'abord bravo pour ce texte, je suis fière de toi et heureuse que tu aies survécu, amour-propre compris...
    Et oui, ça fait un moment que je suis, en spectatrice, ton histoire, et que je me dis : «C'est dingue comme ça ressemble à l'histoire de ma mère !»
    Avec des variantes personnelles bien sûr...

    Elle, elle est tombée dans le piège, follement amoureuse pendant... 20 ans au moins. Moi, j'avais 5 ans à l'époque, j'avais pas mon mot à dire, mais je me tout de suite dit, lucidement, dès le premier moment : «toi moi gars, t'es un type pas net...»
    J'avais 3 ans quand ils se sont rencontrés, 5 ans quand ils se sont mis ensemble, 10 quand ils se sont mariés... et puis j'étais la spectatrice muette, impuissante de cette descente aux enfers... j'ai fait la chienne de garde, j'ai tenté de protéger ma mère comme j'ai pu... résultat : il a foutu en l'air la jeunesse de ma mère, mais aussi ma vie (me v'la dépressive grave à 30 ans, paralysée devant la vie normale). Et ces deuxèlà ont eu l'inconscience de faire ensemble 3 enfants ! J'adore mes frères et soeurs, tous dépressifs, tous avec un vague à l'âme pus ou moins prononcé... tiens, tiens, on se demande pourquoi... On se sort progresivement de ses griffes, mais c'est long, difficile, délicat... Ma mère rêve de le jeter à la rue, mais n'y arrive pas (elle est trop bonne). Au moins, depuis dix ans, elle est partie, elle a mis qq 1000km entre deux et le voit le moins possible. Il est à Paris. Maintenant, tu sais pourquoi, quand je vais à Paris, je ne tiens pas plus de 10 jours sans revenir dépressive, angoisssée, déprimée...

    je t'embrasse fort,
    avec tout mon soutien et mon admiration,
    BM

    Posté par Beautymist, 03 juin 2005 à 13:36
  • Je me suis beaucoup intéressée au harcèlement psychologique au travail... étant moi-même une victime ("être" sous emprise)qui s'en est plus ou moins bien sortie...
    Le harcèlement dans le cadre familial, je savais que cela existait, mais grâce à toi je mesure mieux l'ampleur de la souffrance qu'il engendre et comment il agit.
    Je te félicite pour ton courage et ta force, et te souhaite un avenir doux et coloré.

    Kat

    Posté par Kat, 03 juin 2005 à 16:45
  • Bravo

    Ton temoignage m'a bouleversée et je sais que d'en parler c'est être sur le bon chemin.
    Je suis impressionnée par ton courage et je tiens à te dire que dans l'histoire un mec qui réagi comme ça c'est qu'il est grave complexé car pour se sentir "homme" il a besoin de rabaisser quelqu'un afin de se sentir fort;
    C'est , a mon sens la preuve d'une grande faiblesse. Je suis navré car tu as eu des sentiments pour lui mais moi je ne peut pas supporter qu'un homme puisse rabaisser a tel point une femme. Mais il faut que tu saches qu'ils choississent toujours des femmes au grand coeur, a la gentillesse débordante et avec une infinie générosité (et la je parle de toi et de toutes celle qui vivent ou ont vécut ça).
    En ce moment je prépare un forum contre les violences faites aux femmes (avec avocat,psychologues,sociologues et responsables religieux)........car il faut que cela cesse!!!
    Félécitation pour ton courage et que tes temoignages aident d'autres victimes

    Posté par steph, 04 juin 2005 à 15:44
  • Ton témoignage est vraiment très émouvant. Merci à toi d'avoir le courage de nous le raconter. Comme tu dis : amour, amour quand tu nous tiens... et il n'y a pas d'âge pour croire que les choses vont s'arranger.

    Tout est si compliqué pour faire la différence entre des faiblesses psychiques qui minent l'existence au quotidien et la manipulation réelle et a-amoureuse... entre ce que l'on peut accepter en croyant que c'est temporaire et l'inacceptable. Je me pose la question en ce moment...

    Peut-être que grâce à toi, certain(e)s d'entre nous auront la force de se mettre face à la réalité pour prendre la décision qui est la meilleure pour eux-même.
    Bon courage à toi, à bientôt
    Bastet

    PS : merci pour les réponses sur les HE anti-piqûres et le post sur les différentes lavandes, ça m'a bien servi!

    Posté par Bastet, 05 juin 2005 à 12:49

Poster un commentaire